Ayato - Ena L

Ayato par [Ena L]

 

Résumé :

 

Ayato Kirishima. Fils aîné d’une star internationale du rock. Mannequin vedette, féru de mode et de lui-même. Bisexuel assumé. Riche, beau, et tête à claques.

Son credo : « Les gens avec qui je baise sont comme la mode : vite dépassés. »

Néanmoins, si Ayato change de partenaire aussi régulièrement qu’il renouvelle son dressing et qu’il se lasse vite de tout le monde, une personne fait exception. Une personne très particulière à ses yeux qu’il a quasiment élevée au rang du divin. L’intouchable, par excellence.

Lorsque "l’intouchable" annonce qu’il va se marier dans six mois, les ennuis commencent. Car Ayato ne compte pas laisser quelqu’un d’autre s’approprier ce qu’il a si bien conservé derrière une vitre durant toutes ces années. Gâcher un mariage, rendre les futurs mariés malheureux… tout ça lui est bien égal, tant qu’il récupère ce qui est à lui.

 

 

L’avis de Danilomzb :

 

Je me dois de remercier Ena L pour avoir permis que je me couche très très tard, pour lire son livre que j'avais pourtant essayé de ne pas commencer de suite. Mais face aux tribulations des "terribles Kirishima" (c'est leur nom intégral), je n'ai pas pu résister.

Dans la suite des aventures de la team Benetton, nous avons cette fois l'ainé des terribles Kirishima : Ayato. J'aurais tendance à dire que ce n'est pas le pire de la bande… mais non après réflexion je confirme qu'il est à la hauteur de ses frères !

Ce garçon est un subtile mélange de ses parents, sauf que de sa mère, la fabuleuse Aly, il n'a pris que le goût des câlins, pour le reste il est prétentieux, imbu de lui-même, totalement égocentrique limite du narcissisme, rien ni personne ne trouve grâce à ses yeux sauf… l'unique, le sublime ami d'enfance : Jamie (fils de mes chouchous : Milan et Seven).

Alors quand celui-ci lui apprend qu'il va se marier, Ayato se sent trahi, lui qui a une relation tellement exclusive avec Jamie n'envisage absolument pas de le partager avec qui que ce soit et encore moins avec cette Sofia (qu'il trouve moche et pénible au demeurant). Il a donc une semaine pour détruire ce couple à la façon Mariage de mon meilleur ami.

Je ne reviendrai pas sur la petite plaisanterie du 1er chapitre sauf pour dire : Ena c'est mal !

Ayato il y aurait tellement à dire sur lui, quelle personnalité, le type qui dit : "Les vêtements ne me subliment pas, JE sublime les vêtements" et qui le pense… on en reste sans voix. Il vit dans son monde, en consentant de temps en temps à se mêler à une plèbe sélectionnée avec soin, enchainant indifféremment les aventures avec des femmes et/ou des hommes. Sauf que comme tous les colosses, il a un talon d'Achille et son amitié exclusive et mal définie pour Jamie est le moyen de l'atteindre.

Jamie c'est un type drôle, charmant, toujours prêt à faire la fête mais qui se cherche et qui voudrait trouver un équilibre comme celui de ses pères. Il rencontre Sofia et s'enflamme jusqu'à envisager de se marier très rapidement. Lui, il veut la famille avec enfants, chien, jardin et maison. Il connait bien Ayato et même si celui-ci n'est absolument pas apprécié par la bande d'amis de Jamie, ce dernier fait tout pour ménager leur lien.

Voilà on check tout ça et on se retrouve avec un pavé de 500 pages que j'ai dévoré en une soirée très tardive…

Je ne vous en dirai pas plus sur le déroulement de ce récit, pour ne pas vous gâcher la surprise. Cela étant il faut quand même que je vous parle de l'auteure et de ses délires. Une fois de plus j'ai dû me cacher pour rire à une heure où tout le monde dormait autour de moi. Je pense que nous ne sommes pas loin du record de notes de bas de page, dont je cherche encore le sens pour certaines, avec 146 notes !! A ce sujet, moi je suis plutôt pour Nirvanesque, j'dis ça…

J'ai retrouvé avec bonheur tous mes personnages préférés : Aly et Také, les frères d'Ayato, la petite bande que forment les jeunes, Milan et Seven surtout mes préférés et d'autres qui passent au hasard des situations. Je vote sur la scène de préparation du mariage avec la rencontre des parents des futurs mariés, comme un moment d'anthologie Eniesque (et oui ça faisait longtemps que je la préparais celle-là).

Enfin quelques belles leçons de tolérance au regard des réactions des gens et de leur bêtise, et comme le dit si bien Jamie : "Rien de ce qui nous fait kiffer sexuellement n'influe sur ce qu'on est au fond de nous". Pour combattre tout cela il faudra beaucoup d'amour.

Une playlist fidèle à l'auteure avec des choses curieuses et de la musique qui fait rêver (pour Eddy de Pretto j'étais sûre qu'il était dans tes choix).

Comment pourrais-je encore remercier Ena L plus fort qu'en lui confirmant qu'elle reste à jamais mon auteure fétiche vivante (ben ouais désolée y'a du lourd dans les anciens !!), et que ses livres me prennent toujours aux tripes. Un livre d'Ena ça se déguste un peu comme les croque-monsieur : en mangeant d'abord la croute pour garder le meilleur pour la fin, sauf que dans ses livres il n'y a rien de plus ou moins savoureux, tout est excellent (ça ressemble à une pub pour du saucisson ma chronique aujourd'hui, pardon pardon je vais me reprendre).

Une spéciale pour la couverture : c'est tellement Ayato ! Excellent choix.

C'est drôle, un peu choquant parfois, écrit avec une plume de sadique ou de bisounours au choix, il se cache de vraies réflexions derrière les rires et ça déborde d'amour ! Elle a encore coché toutes les cases car c'est un coup de cœur pour moi <3.

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire