Etincelle - Olivia Wildenstein

Étincelle (Les Anges d'Elysium t. 3) par [Olivia Wildenstein, Armel Normant]

Résumé :

 

Naya et Adam n’ont rien en commun. Si ce n’est des ailes noires. La même date d’anniversaire. Et des pères aussi proches que des frères. Mais c’est à peu près tout.

La douce et docile Naya a toujours scrupuleusement suivi les règles. Arrogant et indiscipliné, Adam s’est donné pour mission de toutes les enfreindre. Elle, c’est la fille bien-aimée d’un archange. Lui, le garçon rebelle des guildes... ou plutôt, le plumable rebelle.

Quand Naya déboule dans la vie d’Adam pour lui demander une place dans son équipe de gardiens clandestins, il refuse. La dernière chose dont a besoin son escouade officieuse, c’est d’attirer l’attention d’un archange, et la dernière dont il a besoin, c’est de se laisser déconcentrer par une blonde pétulante à la voix enjôleuse et aux yeux pénétrants.

Le problème, c’est que Naya ne tarde pas à devenir, aussi soudainement qu’inexplicablement, l’unique objet de son désir.

 

 

L'avis de Danilomzb :

 

Tout d’abord un grand merci à Olivia Wildenstein pour ce service presse.

 

Naya et Adam ne se sont jamais rencontrés, c’est étrange puisque leurs pères sont les meilleurs amis du monde. Elle est une plumable parfaite, elle a presque complété ses ailes. Quand elle contacte Adam pour tenter de travailler avec lui sur ce projet secret parmi les humains, celui-ci se refuse à laisser s’approcher la fille d’un des Sept les plus puissant.

Seulement voilà, elle ne lâche pas l’affaire et ils se retrouvent plongés dans une affaire tordue…

 

Ce livre clôture la trilogie des anges commencée avec l’histoire de Leigh et de Jarod. Naya a une relation très fusionnelle avec ses parents Céleste et Asher, eux n’ont pas changé : il est toujours aussi imposant et elle est restée espiègle. Surement influencée par les idées de ses parents, elle va rechercher une autre forme de justice à sa mission. De plus, elle veut comprendre ces flashs d’une autre vie, ces rêves d’un autre homme. Adam a reçu une éducation sereine par ses deux pères, pourtant il porte en lui un côté sombre et ne recule pas devant la violence.

 

L’écriture de l’auteure est vive et le rythme rapide, les 720 pages se lisent sans ressentir de longueur. Un petit bémol pour moi : la traduction laisse passer quelques coquilles, cela rend certaines situations plus compliquées à comprendre.

 

L’auteure a évoqué le concept du pardon et du rachat des actes dans les tomes précédents, celle fois elle va poser la question de la culpabilité sans rédemption possible : à quel moment dépasse-t-on le cap ? Peut-on justifier certains actes ? Certains êtres sont-ils perdus à jamais ?

 

Olivia Wildenstein termine cette saga sur les anges très originale, et même si je n’ai pas trouvé ce nouveau couple aussi charismatique que les deux autres, ils permettent de boucler une boucle commencée avec le premier tome. J’aime l’idée des anges plus gardiens qu’accompagnateurs et donc plus protecteurs des êtres humains. Laissez-vous tenter par cette auteure pleine de talent et ses anges pas comme les autres.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×