Jolies filles - Robert Bryndza

Résumé :

 

Physique de rêve, longs cheveux bruns, visage en cœur. Sûrement le plus beau cadavre jamais retrouvé dans une benne à ordures. N'étaient les mutilations, le sang.

 

Alors qu'elle accompagne son ex-collègue, et amant, sur les lieux du crime, l'inspectrice Erika Foster rêve de se plonger dans cette affaire. Mais celle-ci n'est plus de son ressort maintenant qu'elle est passée chez les stups.

 

C'est donc clandestinement qu'Erika enquête et découvre un lien avec un autre meurtre non résolu. Même décor, même séduisante victime, mêmes entailles. Des femmes qui utilisaient toutes deux une appli pour célibataires et pensaient avoir rencontré le prince charmant.

 

Un serial killer sur un site de rencontre ? Autant dire une aiguille dans une botte de foin...

 

Convaincue d'être celle qui pourra débusquer l'assassin, Erika poursuit sa traque. Sans réaliser que c'est seule qu'elle s'apprête à plonger dans la gueule du loup...

 

 

L'avis de Danilomzb :

 

Merci aux éditions Belfond et à Netgalley pour ce service presse.

 

Erika Foster a eu une promotion, mais le revers de la médaille c’est qu’elle se trouve maintenant cantonnée au travail administratif, puisque virée des enquêtes criminelles pour incompatibilité avec son supérieur.

 

Quand elle se trouve par hasard (oui ou presque) sur la scène du crime de cette jeune fille trouvée torturée dans une benne à ordures, elle ne peut résister à la tentation de se mêler de cette enquête qui n’est pas la sienne.

 

Dans les « séries » de thrillers, les héros sont souvent des personnes qui souffrent de ne pas pouvoir séparer leur vie professionnelle de leur vie personnelle, ce qui les conduit en général à la solitude. Erika Foster a vécu un drame terrible et de ce fait elle s’empêche de vivre, persuadée que cela ne peut pas bien finir pour elle, alors elle repousse celui qui pourrait peut-être la rendre de nouveau heureuse.

 

En même temps, même si elle se qualifie elle-même de « connasse », elle est profondément liée aux victimes et se doit de résoudre ses enquêtes pour sauver celles qui pourraient le devenir, et surtout rendre hommage à celles qu’elle n’a pu sauver. Du coup, risquer de ruiner sa carrière ne représente pas un frein pour elle.

 

La voilà coincée, elle ira jusqu’au bout et peut-être devra-t-elle admettre qu’elle a aussi le droit au bonheur.

 

Vous l’aurez compris j’adore cette femme et l’écriture de Robert Bryndza m’a séduite une fois encore, il se glisse dans la psychologie du tueur avec une simplicité redoutable, nous fait ressentir les souffrances des victimes et le désespoir des enquêteurs, le tout avec un sens du timing qui nous laisse nous essouffler à tourner les pages en attente d’une réponse.

 

C’est d’une efficacité implacable, rien à dire à part peut-être… ENCORE !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire