Créer un site internet

L'Arpenteuse de rêves - Estelle Faye

 

Résumé :

 

Myri est une Arpenteuse, elle a le pouvoir de s’immiscer dans les rêves des autres. Ce pouvoir est aussi une malédiction qui a causé la mort de sa jeune sœur, quelques années auparavant. Depuis, Myri se tient à l’écart des rêves grâce à la nerfolia, une plante interdite.

Mais dans le royaume de Claren, quand on est une habitante de la ville basse, on n’échappe pas facilement à son destin. Une pollution inquiétante se répand autour des ateliers, le long du fleuve. Elle coïncide avec l’apparition d’étranges fantômes qui s’introduisent dans les rêves et les transforment en cauchemars. Alors, quand le petit Miracle est à son tour frappé par le Mal des fantômes, Myri n’a pas d’autre choix que de redevenir une Arpenteuse.

 

 

 

L'avis de Danilomzb :

 

Merci aux éditions Rageot et à Netgalley pour ce service presse et à mes deux conseillères "doctoresses ès fantasy" de Bookenstock !

 

Pollution, pauvreté et fantômes amenant une tristesse sans issue, sont les trois maux qui s’abattent sur le royaume de Claren. Le tout envahissant la ville en commençant par les quartiers du bas, les plus pauvres, et en remontant vers les hauteurs des plus riches. Myri va devoir se résoudre à utiliser son don pour entrer dans les rêves des autres pour sauver sa famille.

 

L’histoire de cet état m’a fait penser à la phrase de Hamlet : « il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark », en effet les choses de dégradent rapidement, non pas que cela ait été mieux avant… L’héroïne y a vécu des événements terribles, exploitée pour ses dons par un gang violent, elle avait réussi à disparaître et à se recréer une vie plus sereine. Maintenant, la situation devient intenable et la chute est inexorable.

 

Ce roman est une sorte de parabole sur la fin d’un monde, à l’échelle d’un royaume qui va aller vers sa propre destruction. Les raisons sont multiples et essentiellement liées à une utilisation égoïste des ressources, l’abus du pouvoir etc…

 

Estelle Faye a ce talent de rendre poétique un monde violent et néfaste. Son écriture mélange le magique et le sordide, elle rend la partie difficile à la nature qui tente de survivre. J’aime aussi ses héros qui n’en sont pas, Myri n’a pas cette ambition, et pourtant peu à peu, un pas après l’autre, elle va endosser ce rôle pour protéger sa famille. Une personne différente pour chacun de ses 3 prénoms, elle va devoir renouer avec son histoire et devenir celle qu’elle doit être : une arpenteuse de rêves puissante.

 

La partie onirique de ce récit est fascinante, difficile de ne pas y voir un message de l’auteure nous suggérant de rêver plus fort et plus loin, d’écouter la souffrance de la nature et l’espoir de renaissance.

 

Je suis totalement sous le charme de ce roman et je vous le confirme : Estelle Faye écrit ce que j’ai envie de lire cela fait de son livre un parfait coup de cœur !

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire