Créer un site internet

Rumeurs d'un village Tome 1 - Marylène Pion

Résumé :

Québec, 1943. La guerre fait rage en Europe. Depuis que Philippe, l'aîné de la famille Berger, a été capturé par les Allemands, Ignace et sa fille Élise reçoivent des nouvelles au compte-gouttes.

Les Berger ne peuvent pourtant se laisser gagner par l'inquiétude : en l'absence du fils, le maintien du magasin ne dépend plus que d'eux. Mais lorsque Ignace tombe malade, la responsabilité du commerce repose entièrement sur les épaules de la jeune Élise. Et ce n'est pas pour lui déplaire ! Elise profite de ce nouveau rôle qui lui offre indépendance et liberté.

Mais le village accueille bientôt un groupe de prisonniers allemands, et l'un deux est embauché par Ignace pour aider sa fille au magasin…

L'avis de Danilomzb :


Un grand merci aux Éditions Mon Poche pour ce service presse.

J'ai découvert dans ce livre un épisode inconnu de la seconde guerre mondiale : les camps de prisonniers de guerre allemands au Canada. En effet, 35 000 militaires ont été placés dans des camps et mis à contribution pour aider les habitants.

Le personnage d'Elise est relativement complexe, comme beaucoup de femmes durant cette période elle se trouve forcée d'assumer les responsabilités des hommes partis au front. Cela tombe bien : elle aime ça, s'il est vrai que son frère n'était pas très branché à reprendre le magasin, elle voudrait bien s'en charger. Mais elle se heurte à la volonté de son ami d'enfance Charles Henri qui voudrait bien faire évoluer leur relation pour faire d'elle une femme au foyer.

Le Lieutenant Commandant Friedrich Schreiber est un homme cultivé, qui a toujours louvoyé avant-guerre pour ne pas avoir à prendre position et se faire remarquer. Dans ce camp, il va se retrouver dans une situation difficile entre sa loyauté envers son pays, son désir que cette guerre se termine enfin et ceux qui sont encore très fidèles à la cause de l'Allemagne nazie.

Je découvre en lisant ce roman la plume de l'auteure très agréable et qui sait nous parler sans nous lasser d'un sujet rebattu, celui de la seconde guerre mondiale. Le fait de l'aborder côté canadien est nouveau, mais il n'en reste pas moins les problèmes de fond : le danger, les morts, les luttes pour différentes causes, l'emprise de l'idéologie, les préjugés, le courage de s'opposer mais aussi la liberté de corps et de pensée.

Les personnages annexes sont colorés et prêtent à sourire côté villageois, je retiens en particulier Ignace le père d'Elise que je trouve plein de bon sens et d'une ouverture d'esprit bienvenue.

La fin étant plus sombre, je gage que le deuxième tome va être plus tendu et je l'attends avec impatience.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire