Battista Tarantini (2016)

Interview de Battista Tarantini (2016)

- Bonjour Battista. Es-tu prête à répondre à notre interview loufoque ? Fais ressortir ton sens de l’humour 

Bonjour Émilie ! Je vais faire ce que je peux ! Merci en tout cas d’avoir pensé à moi pour y répondre !


- Pourrais-tu, s'il te plait, te présenter pour les lecteurs qui te découvrent ?

Je suis auteure de romance ; je me suis « amusée » six années, en sous-marin, durant lesquelles j’ai expérimenté quelques trucs, puis a suivi la publication d’ABOVE ALL, l’année dernière, qui m’a ouvert les portes de l’édition.

Je suis une romantique qui se défend de l’être, j’aime le vin rouge, et je me plais à rêver d’un monde peuplé d’hommes de papier !

 

- Peux-tu résumer en une phrase le tome 1 de ton nouveau roman « Jeu Set Match » ?

En une seule phrase ? Du point de vue d’Ella, alors, parce qu’il est surtout question d’elle, dans le premier opus :

« Mon cœur ou ma raison ? »

Moi, je sais... Et vous aussi !


- A travers « Jeu Set Match » as-tu voulu passer un message, une morale ?

Non, pas particulièrement. Mais peut-être qu’on pourrait retenir qu’il ne faut pas se fier aux apparences ? Ou encore, et comme le dit Ella, que l’amour est un match qu’on ne gagne jamais d’avance.


- Sevastian Novikov, le héros de ton roman aurait-il pu te séduire ? Et pourquoi ?

Ah ! Alors, avant toute chose, je demande à mon mari, s’il vient à s’aventurer par ici, de ne pas lire ce qui va suivre !

 

J’ai « fabriqué » Sevastian Novikov en n’oubliant jamais qu’il devait être :

1 — sexy à en mourir ;

2 — loyal et honnête (ou juste ce qu’il faut) ;

3 — jaloux comme un pou quand on marche sur ses plates-bandes ;

4 —  le maître incontestable de sa discipline (mais à quel prix ?) ;

5 — insatiable (vous verrez dans le tome 2...) ;

6 — romantique (vous verrez dans le tome 2, aussi...).

 

Alors oui –  six fois oui – il aurait pu me séduire ! Et moi, et mes complices d’écriture qui ont soutenu mon effort de guerre !

 

- Qui est ton inspiration pour Sévi ?

Oh, je ne peux pas l’écrire noir sur blanc... Mais mes lectrices (et mon éditrice !) savent parce que je l’ai parfois évoqué sur les réseaux sociaux ! D’ailleurs, ce satané monsieur ne répond pas à mes demandes d’abonnements sur Twitter ! J’ai cru que c’est parce qu’il préférait les blondes, comme Sevi, mais non...

Plus sérieusement, j’ai surtout eu envie de mettre en scène un sportif qui a dû faire des choix pour gagner et rester au niveau, quitte à faire une croix sur l’amour. Un homme qui se réveille un beau jour d’avril et qui va devoir en payer les conséquences. Le fait qu’il soit russe et « sexy à en mourir » sont des réminiscences de mon adolescence, à l’époque où je jouais à dose microscopique... ;-)

 

Les filles, c'est cadeau !! (Emylit)

                       

 

- Raconte-nous ton plus grand rêve ?

Mon plus grand rêve, c’était de vivre des journées où on ne s’ennuie jamais, où on se perd et on se retrouve du matin au soir. De vivre des lendemains où on a toujours plus faim plus la veille. Comme quand j’avais dix ans, les prérogatives de l’âge adulte en plus.

Je crois y être parvenue en fondant une famille, en mettant au monde un enfant, en exerçant un métier qui me plaît, et en écrivant.

Maintenant... j’aimerais bien faire un tour à Las Vegas !


- Quelles sont tes conditions idéales pour écrire ?

Je n’en ai plus ! J’écris partout, dans un brouhaha inouï parfois. Je suis quand même plus inspirée la nuit lorsqu’il s’agit d’écrire des scènes plus poignantes. Et plus productive quand je bois du vin rouge...


- Où puises-tu ton imagination ?

En ce qui concerne ma fibre romantique, je pense l’avoir stimulée intensivement grâce aux séries télé, aux téléfilms et aux films cultes du genre. Je vois aussi de potentielles histoires d’amour partout, mais ça n’arrive pas qu’aux auteures de romance, n’est-ce pas ? ;-)


- Quand tu écris, écoute-tu de la musique, si oui, lesquelles ?

Ça m’arrive, et c’est très éclectique : des balades, du rock pur et dur... Il m’est arrivé de débloquer un chapitre en écoutant les paroles d’un morceau, devenu alors emblématique de mon histoire. Mais je communique peu sur cette partie du travail auprès de mes lectrices.


- Quel(le) auteur(e) t’a inspiré ? Pour écrire hein ! Pas autre chose…

Mince, je ne sais absolument pas quoi vous répondre ! Je suis une jeune lectrice de romance. J’ai longtemps écrit sans lire dans ce genre. Je ne pense pas avoir été inspirée par des univers, ou des techniques particulières. L’inspiration est plus graphique, peut-être ; par exemple, j’aime les jeux vidéos, les bandes dessinées qui font évoluer de super héroïnes, les belles photos en noir et blanc de couples de tous les âges et de tous les horizons. Je suis une fana de danse aussi, une amatrice-spectatrice ; les tragédies amoureuses des ballets classiques me fascinent.


- As-tu encore le temps de lire et quel genre de lectrices es-tu ?

Je me suis donnée le temps de lire très récemment, et c’était bien ! Tellement bien que je continue, et au même rythme que vous, quand vous tombez dans la marmite d’une super potion magique ! Bonjour nuits blanches...


- D'autres passions à part l'écriture ?

C’en est déjà une très très grosse qui prend beaucoup de place dans ma tête. Je suis aussi fascinée par les langues étrangères ; j’aurais rêvé d’être bilingue, comme Sevi. J’imagine ça comme un super pouvoir, un baromètre du cœur, et le moyen de quitter à volonté une sphère pour replonger dans une autre, plus réconfortante.


- Peux-tu nous dévoiler tes prochains projets ou du moins nous en dire quelques mots ?

Oui, je peux ! En novembre, paraîtra LOVE CHEF avec Black Moon Romance. Une histoire de cœur et de fourchettes (et de couteaux) entre une Corse aux cheveux violets et un Argentin « sexy à en mourir » (mais vous vous en doutiez, non ?).

 

- Qu’en est-il du spin off d’Above All ?

Le spin-off d’ABOVE ALL est le projet suivant ! Que j’espère pouvoir présenter au début de l’année 2017.


- Quelle est la question que tu aimerais que l'on te pose ?

Pourquoi as-tu mis plus d’un mois avant de répondre à ce questionnaire ? ;-)

 

- Alors, peux-tu nous répondre à cette fameuse question ?

Parce que, d’abord, je me suis reposée, après une année riche en rencontres, en partage, en sourires. Et qu’ensuite, je me suis laissée embarquer dans une nouvelle aventure, à fond la caisse, alors que j’avais dit que je deviendrais raisonnable...


- Tout le monde a une double personnalité, fais ressortir la tienne et montre là nous :)

Vous la connaissez ! C’est celle que je fais vivre sur les réseaux ! Je suis cette fille amoureuse des hommes qu’elle met en scène, esthète (CF les partages de photos généreusement fournies par mes lectrices !), insomniaque et un poil alcoolique.

Dans la vraie vie, je ne suis pas tout à fait la même personne ;-)


- Peux-tu nous donner une photo de toi ? Une photo décente (ou pas).

Une photo de ma deuxième personnalité, alors ? Oui ? Chic, chic, elle va être sacrément avantageuse...

Sortie du tome 2 de JEU SET MATCH oblige, je choisis de ressembler à... Ella !

 

 


- Faisons un petit portrait chinois, si tu es d'accord ?

D’accord !


Si tu étais une chanson, tu serais ? « Comme un boomerang »
Si tu étais une fleur, tu serais ? Une violette

Si tu étais un animal, tu serais ? Une louve
Si tu étais un dessert, tu serais ? Une mousse au chocolat à la fleur de sel et aux fèves tonka (vous comprendrez en novembre...)
Si tu étais un déguisement d'Halloween, tu serais ? Un vampire !
Si tu étais un proverbe/ une devise, tu serais ? À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire


- Sur quels sites peut-on te suivre ?

Sur Wordpress : https://battistatarantini.com

Sur Facebook : https://www.facebook.com/Battista-Tarantini-1561874410734849/?ref=settings

Sur Twitter : @battitarantini

Et, enfin, sur Instagram : battistatarantini

 

Merci pour le temps que tu nous as accordé et ta présence aurpès des tes lectrices.

 

Et pour vous lectrices, un extrait inédit du tome 2 de Jeu Set Match !! N'oubliez pas sa sortie le 26 Aout 2016 !!!

 

— Je vais faire une pause après Wimbledon, pour mieux amorcer la dernière ligne droite avant la fin de saison. Je rentre à Saint-Pétersbourg.

Comme il va me manquer…

— Je voudrais que tu me rejoignes, continue-t-il en guettant ma réaction. Un week-end, une semaine, ce que tu voudras. Mais je veux que tu viennes.

J’écarquille les yeux.

— Quoi ? s’inquiète-t-il.

— Tu viens seulement d’avoir cette idée ?

Son sac tombe sur le carrelage, il me soulève, direction le plan de toilette en marbre blanc derrière nous. Et c’est le début de nouvelles – délicieuses – hostilités. Un deuxième round musclé, après le premier moins sauvage.

— Quand tu dis des conneries, j’ai toujours envie de te faire taire de cette manière, Ella.

— À partir de maintenant, je vais devenir très bête…

Je tire sur ses cheveux, il presse mes seins dans ses paumes.

— J’y pense depuis une semaine. Je voulais te le proposer ce soir, après ma victoire, répond-il à mes craintes. Mais tu es si sagace que tu m’as forcé à me déclarer avant. Il se déclare, alors ?

— Tu vas gagner, Sevi ?

— Tu vas venir, Ella ?

Nous nous dévisageons, incertains.

— Oui.

— Oui, aussi.

Le désir crépite entre nos deux corps qui brûlent l’un contre l’autre, mais pas seulement. Je suis sûre qu’il le sent aussi. Il retrousse ma robe avec précipitation, je tire sur les cordons du survêtement pour détendre la ceinture.

— Garde ta culotte… On va aller vite. Je m’occupe de tout.

Et tout ira bien.

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

KNOBLOCH ELODIE
  • 1. KNOBLOCH ELODIE | 23/08/2016

Super Interview ! :)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×