Colin Carter (2016)

Interview Colin Carter

- Bonjour Colin et merci du temps que tu nous accordes. Es-tu prêt(e) à répondre à notre interview loufoque? Fais ressortir ton sens de l’humour avec nous c’est la fête :)

 

Bonjour, prête! Je vais  m'employer à répondre à toutes ... je dis bien toutes tes questions avec ma folie-sinceritude ! lol

 

- Pourrais tu, s'il te plait, te présenter pour les lecteurs qui te découvrent?

 

Ok. Alors, dans le monde livresque je m’appelle Colin Carter. Tout comme dans la vraie vie, j’ai 36 ans … Et oui, je suis une jeune auteur, pas seulement par mon âge, mais surtout parce qu’Alter Ego est mon premier roman. Je suis dans les pages et mon écriture comme dans la vraie vie. Un melting-pot de sincérité, de sentiments et d’humour … avec un petit coté taquin et sadique m’a-t-on dit.

On me qualifie souvent de bonne vivante et pile électrique. Encore plus depuis que beaucoup ont découvert ma passion secrète pour l’écriture. Car je combine ma vie maritale, professionnelle, livresque et sociale.

Ce que j’aime dans la vie … tout ! Et surtout la vivre intensément. J’adore ma vie, ma famille, mes ami(e)s. Je m’épanouis auprès de mes deux amours (Mr Carter et notre petite princesse), dans ma vie professionnelle et dans l’écriture.

Voilà ça c’est moi dans tous mes états.

 

- A travers Alter Ego as tu voulu passé un message, une morale? Car personnellement, j'en ai déduis une (Vous pouvez retrouver les chroniques Alter Ego Tome 1 - Colin Carter  et Alter Ego Tome 2 - Colin Carter)

 

Question difficile. En fait, lorsque j’ai écrit cette histoire je voulais surtout montrer que nous ne sommes pas forcement ce que nous laissons paraître aux autres. Pour des raisons diverses en fait… ça peut être à cause d’une éducation ou d’un vécu. Mais lorsque l’on trouve la bonne personne, celle qui sait, qui nous ressent alors on peut se montrer sous son vrai jour tel que nous sommes réellement. Je pense que l’on ne se montre jamais aussi vrai qu’avec sa moitié, une fois qu’on ou qu’elle nous trouve ! Apres tout il faut être deux pour bien danser la valse de la vie.

 

- Xavier, le héros de ton roman, aurait -il pu te séduire? Et pourquoi?

 

Et comment ! Bien sûr que oui ! LOL.

Il m’a séduite pendant des mois dans mon esprit. MDR.

Non, parce que passons le côté beau millionnaire sexy et ténébreux … Il est quand (a mon sens) parfait ! Dominateur (mais juste ce qu’il faut), rassurant, encourageant et protecteur. N’est ce pas ce que les femmes attendent d’un homme ? Et en plus c’est une bête de sexe !!! Que demander de plus ?!

 

- Peux-tu nous donner une photo de tes personnages de roman ? Une photo décente (ou pas).

 

Pour vous donner un aperçu de ce que j’imaginais dans mon esprit comme étant Mégan et Xavier - qui n’ont pas été inspirés par des personnages existants - pour vous, et rien que pour vous, je suis partie en exploration sur le net. De ce voyage sur la toile, j’ai pu faire deux petits montages photos, de ceux qui pourraient bien ressembler à mon idée de Mégan et Xavier. Je vous les présente donc dans tous leurs états ! LOL

 
 
 

 

 

 

- Raconte- nous ton plus grand rêve?

 

Je prends le risque de paraître nulle, mais n’ai pas vraiment de « grand rêve » à proprement dit. En fait je fonctionne plus « au but à atteindre ».

Bien sûr, je pourrai vous dire que je rêve de gagner au loto ou un truc comme ça. Mais non. Moi je préfère me fixer des buts (pas farfelus ou inatteignables) et je me donne les moyens de les atteindre. J’aime pouvoir me retourner sur le chemin et me dire « wouah quel chemin parcouru ! J’y suis arrivée ! Parfait ! »

Appelez ça le rêve de la satisfaction ! LOL

 

- Quelle (est) sont tes conditions idéales pour écrire?

 

Alors, premièrement il faut que je me sente bien ! Pas de pollution dans mes pensées. Pas déprimée ou soucieuse. C’est important. Sinon mes personnages restent planqués derrière les soucis.

Deuxièmement, il me faut une bonne playlist et troisièmement du calme !

 

Voilà ce sont mes conditions idéales ! Rien de farfelu mais 3 ingrédients indissociables.

 

- Où puises tu ton imagination?

 

Partouuut ! Dans la vie de tous les jours, dans des images, des musiques et bien d’autres. En fait tout est n’importe quoi peu déclencher chez moi une réaction en chaîne qui fait que je vais tisser tout un tas d’idées autour et le romancer.

 

- Quand tu écris, écoutes-tu de la musique, si oui, lesquelles ?

 

Oui. Tout le temps. En fait, j’écris très souvent en écoutant du piano. (des albums de tubes de nos jours repris au piano seulement)

Mais la plupart du temps, je créais une playlist de morceaux ou tubes divers et variés, que je nomme au nom de mon roman en cours dès qu’il nait dans mon esprit . Après de temps à autre je remplace ma playlist de piano par une playlist de roman.

Quand à vous dire ce que j’écoute, la liste serait longue !!!

Mon père jouait de la batterie et j’ai été bercée par pas mal de pop-rock mais j’adore le classique, le jazz, la house, le RnB, etc … Une vrai mélomane !!!

Vous voyez pourquoi il me serait compliqué de vous citer des artistes ou musiques.

 

- Quel(le) auteur(e) t’a inspiré ? Pour écrire hein ! Pas autre chose…

 

Tu es la reine des questions pièges toi ! Hein ?

Là encore, il y en a toute un flopée !

Je le dis et l’assume, énormément d’auteurs m’ont inspiré, étranger comme français. Il y a l’incontournable EL James, mais aussi Sylvain Reynard, Angela Behelle, Sylvia Day, Julie Kenner, Emily Blaine, Jacinthe Nitouche, Fleur Hana, Christina Lauren, Emma Chase, Lauren Weisberger et bien d’autre.

 

Par contre ce que je peux dire, c’est que si quelque chose m’a donner le courage d’écrire … le déclic … se sont les fans fictions. Je me suis rendue compte que l’on pouvait être fan d’un style, d’une catégorie de roman tout en ayant sa propre plume.

 

- As tu encore le temps de lire et Quelle genre de lectrice es tu?

 

Le temps … c’est quoi ce truc ?

Non je déconne !

En fait, même si je n’ai pas beaucoup de temps pour lire, je m’arrange toujours pour en avoir un peu. Parce que je suis une lectrice compulsive. Je peux lire beaucoup… vraiment beaucoup… et très vite.

(Au grand désespoir de Mr Carter qui voit la bibliothèque déborder et envahir son espace de vie)

Car quand je me plonge dans un roman c’est comme une drogue. J’ai du mal à m’arrêter. Alors j’essaye d’alterner avec l’écriture. Mais j’avoue préférer ne pas trop lire lorsque je suis en pleine écriture d’un roman. Je trouve que ça évite la pollution d’inspiration.

Je m’explique : je suis persuadée que si on lit entre deux chapitres cela peu se retrouver dans le style d’écriture sans que l’on ne le fasse exprès.

Donc en gros ma vie livresque c’est : des mois d’écriture alternés avec des semaines de lecture.

 

- Si tu devais être un roman, lequel serais-tu et pourquoi ?

 

De ceux que j’ai lu ? Aucun !

Ils sont tous un peu moi. Parfois doux, parfois tendre, des fois hot et des fois comique.

 

De ceux que je n’ai pas lu ? Ben, je n’en sais rien, mais si je les choisis c’est qu’il sont forcement bien ! Comme Moi ! LOL

 

- D'autres passions à part l'écriture?

 

Oui une … Vivre !

 

- Peux tu nous dévoiler tes prochains projets ou du moins nous en dire quelques mots?

 

Alors, quoi vous dire ?

On va traverser l’atlantique pour une comédie romantique un brin érotique sur la côte est des Etats Unis. Oui, oui, on change de décor.

Une Héroïne plus … « rock’n’roll » que Mégan et un héros plus « Monsieur tout le monde » que Xavier.

Je n’en suis vraiment qu’au début de l’écriture de ce roman alors il m’est difficile de vous en parler plus amplement.

Mon côté « auteur sadique » me fait vous dire qu’il faudra patienter pour en savoir plus.

 

 

- Quelle est la question que tu aimerais que l'on te pose?

 

Dans la rue :

- Un autographe ?

 

lol. Cela voudrait dire que Colin Carter a bien grandie et marqué les esprits. MDR

 

 

- Tout le monde à une double personnalité, fais ressortir la tienne et montre la nous

 

(silence)

Partant du principe que je suis toujours dans les extrêmes, entière et ne cache rien à personne, avec une forte appétence aux bavardages … Je passe de l’autre coté de ma personnalité et me tais, me cache, ne dis rien.

 

 

- Ton souvenir le plus drôle? ( À quel moment de ta vie as-tu le plus ri ?)

 

Je ris tous les jours. Mais le plus mémorable de mes fous rires a été apres un orgasme alors que je devais être enceinte de 7 ou 8 mois ! Mes hormones sont parties en vrille dans tous les sens et là … le fou rire incontrôlable au pire des moments !

Mon Dieu je n’en reviens pas de vous dire ça … et là encore je ris et souris !

 

- Faisons un petit portrait chinois, si tu es d'accord?

 

Si tu étais une chanson, tu serais?

 

« Un jour parfait » de Calogero.

 

Si tu étais une fleur, tu serais?

 

Une rose. Douce et piquante à la fois.

 

Si tu étais un animal, tu serais?

 

Une panthère noire.

 

Si tu étais un dessert, tu serais?

 

Un fondant au chocolat. Dur à l’extérieur et fondant à l’intérieur.

 

Si tu étais un déguisement d'Halloween tu serais?

 

Une sorcière mais sexy.

 

Si tu étais un proverbe/ une devise, tu serais?

 

La mienne de devise. « Life is to love and dream »

 

 

 

- Sur quel(s) site(s) peut-on te suivre ?

 

Mon site : http://colincarterauteurf.wix.com/auteur

Ma page facebook : https://www.facebook.com/ColinCarterAuteur/

Mon twitter : https://twitter.com/C_CarterAuteur

 

- Merci Colin, quel plaisir ce moment avec toi!

 

En tout cas merci ! J'ai pris un pied d'enfer à répondre à ton ITW ! Un vrai plaisir !

 

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×