80 Notes de Jaune - Vina Jackson

L'avis de Cloclo3942

Résultat de recherche d'images pour "80 Notes de Jaunes - Vina Jackson"

Résumé :

« Enfin un roman où le désir féminin se décline en d'autres nuances que le Grey » Belle de Jour
Prisonnière d'une relation en demi-teinte, Summer, violoniste passionnée, trouve refuge dans la musique. Elle passe ses après-midi à interpréter Vivaldi dans le métro londonien. Quand son instrument est détruit, elle reçoit le message d'un admirateur secret. Dominik, séduisant professeur d'université, se propose de lui offrir un violon en échange d'un concert... très privé.

Dominik et Summer se jettent alors à corps perdu dans une liaison sulfureuse aussi imprévisible qu'excitante. La jolie violoniste laisse libre cours à des pulsions interdites et s'abandonne enfin à la passion, mais elle va découvrir qu'il n'y a pas de plaisir sans souffrance...

Grisante, charnelle et audacieuse : une histoire d'amour qui vous laisse le souffle court.

« Un roman qui regorge de scènes d'amour passionnées. » New !

« Vous allez adorer cette nouvelle série sur la relation tumultueuse et sexuellement intense de ces deux inconnus. Très addictif ! » Look

Informations :

EAN13 : 9782811210205
ISBN :978-2-8112-1020-5
Éditeur :Milady
Date Parution :
Collection :ROMANTICA
Nombre de pages :443
Dimensions : 19 x 13 x 3 cm
Poids : 395 g
Langue : français
Langue originale : anglais

Prix : 15.90 €

Biographie de l'auteure :

Vina Jackson

Vina Jackson est le pseudonyme de deux écrivains établis, qui collaborent ici pour la première fois. L’un d’eux est un auteur à succès, l’autre publie ses ouvrages tout en travaillant à La City.

Mon avis :

j'ai acheté ce livre sur une brocante, je l'attendais depuis très longtemps; Je voulais absolument le lire au vu des bonnes critiques qui ont été faites dessus.

Pour le début, j'ai vraiment accroché, adoré même, mais alors à partir du milieu, je ne vous cache pas ma déception. Je suis extrêment dégoutée par la fin. Je l'ai trouvé ridicule.

Sans intérêt ! On est passé du tout au tout, au début, c'est mignon, les scènes se sexes sont très bien décrite, les détails bien éparpillés, cela va a une vitesse plutôt bien, les évênements sont intéréssants, mais ensuite on passe à du gachi. Un texte vulguaire, sans valeur, on ne dirait pas que c'est écrit par la même personne.

La fin est vraiment gachée à mon gout.

Je sais que Vina Jackson est un duo de deux auteurs, dedans, je me suis demandé s'il n'y avait pas E.L James. Car à certains passages j'ai eu l'impression de reconnaître son écriture.

L'histoire entre Summer et Dimink est intense elle est belle.

J'ai beaucoup aimé le côté musical aussi, que l'on perd totalement à la fin, ce qui est franchement dommage.

L'histoire, au début est très intéréssante, Summer, ne se sent plus amoureuse de son compagnon, elle veut changer. Et alors qu'elle joue du vivaldi dans la rue, avec son violon qu'elle aime tant, Dominik va la rmarquer.

Summer ne va pas le voir car quand elle joue, elle ferme les yeux et plonge dans un autre monde que le sien.

C'ets ainsi que commence une belle histoire.

Dominik va faire en sorte que Summer viennent jouer pour lui. Tout d'abord dans un parc.

Puis ensuite il va lui demander de venir jouer pour lui dans une crypte, mais nue.

Sumemr accepte, et voilà qu'un duo va se former. Un duo qui se déformera au fil des pages, sans raisons précises.

Summer va faire des tests en tout genre pour connaître le fruit de sa sexualité.

Comme je vous l'ai dit au début, le commencement de ce roman est vraiment bien, attractif, addictif.

Je ne sais pas si je vous le conseillerai, enfin la première partie si, mais il faudra lire la deuxième que je ne vous conseille pas.

 

Ma note : 6.5/10

Pizap com14614198393001

Extraits :

***La drogue de la soumission m'attirait parce qu'elle permettait à la vrai Summer d'apparaître, dévergondée, effrontée, sans pudeur. C'était un aspect de ma personnalité que j'aimais mais que je craignais, j'avais peur qu'il ne me mène trop loin et que l'attrait du danger ne soit plus fort que mon instinct de protection. Mon côté bestial recherchait désespérément ce néant engendré par la frénésie sexuelle, alors que ma conscience rationnelle se demandait pourquoi je faisais ça. On dit souvent que les hommes ont le cerveau à la place du sexe. Dans mon cas, c'était plus compliqué : mon sexe pensait clairement tout seul, mais mon cerveau était paradoxalement aussi exigeant. Je n'avait pas besoin d'être possédée ou utilisée par un ou des hommes ; je voulais juste atteindre ce paradis qui s'ouvrait à moi dans ces moments de sexualité insensée, voire de dégradation et d'humiliation, et qui me faisait me sentir incroyablement vivante. ***

***Nous étions les deux moitiés de la même âme. Même un océan ne pouvait nous séparer éternellement. ***

***Les hommes qui me voyaient jouer dans de vrais concerts, et pas dans les bars ou le métro, faisaient la même erreur que Darren et croyaient que j'avais toutes les caractéristiques d'une violoniste classique. Ils m'imaginaient sophistiquée, cultivée, raffinée, féminine et gracieuse, dotée d'une garde-robe simple et élégante de robes de concert, rien de vulgaire ni de décolleté. Ils pensaient que je portais en permanence des chaussures à petits talons, inconsciente de l'effet produit par mes jolies chevilles. ***

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×