Créer un site internet

Amour à sens unique - Saffron A. Kent

 

Résumé :

 

Layla Robinson n’est pas folle. Elle souffre d’amour à sens unique. Mais il est temps de passer à autre chose. Plus de harcèlement, plus d’appels incessants. Ce dont elle a besoin, c’est d’une distraction. L’homme aux yeux bleus qu’elle ne cesse de voir sur le campus pourrait en être une parfaite, si ce n’est que c’est le nouveau professeur de poésie... le nouveau professeur de poésie marié.

Thomas Abrams est un artiste typique, vulgaire, arrogant et distrait, mais ses regards méprisants et ses railleries ne font pas peur à Layla. Elle peut être mauvaise en poésie, mais elle est douée pour lire entre les lignes. Derrière sa dure façade, Thomas est seul, et Layla veut savoir pourquoi. Désespérément. Obsessionnellement.

Parfois, vous obtenez ce que vous voulez. Parfois, vous vous retrouvez dans la réserve d’un bar avec votre professeur, et vous l’embrassez. Parfois, il vous embrasse en retour comme si c’était la fin du monde et qu’il n’aura plus jamais l’occasion de vous embrasser. Il vous embrasse jusqu’à ce qu’il vous fasse oublier toutes ces années d’amour jamais partagé, vous oubliez les règles et vous osez viser quelque chose qui ne vous appartient pas.

 

 

L'avis de Danilomzb :

 

Ça commence comme une histoire de stalkeuse : une jeune femme, Layla Robinson, doit absolument se défaire des sentiments à sens unique qu'elle éprouve pour un de ses proches. Elle s'est détruite avec cette histoire et tente de se reconstruire loin de sa famille qui l'a bien laissée tomber au passage.

 

Sa rencontre avec Thomas Abrams, poète reconverti en professeur, va être un choc : elle va se reconnaître en lui, ressentir son désespoir et ce sentiment tellement intense et désespérant qu'est l'amour sans retour. Sauf que chez Layla, trouver son alter égo provoque un raz de marée, il lui faut savoir à tout prix pourquoi, habitée par l'obsessionnelle certitude d'être la seule à pouvoir le sauver.

 

Je ne crois pas que Layla cherche à se faire aimer, seulement à trouver chez quelqu'un la raison pour laquelle elle n'arrive pas à se détacher de ses sentiments. Thomas doit pouvoir le lui expliquer… Seulement Thomas ravagé par ce qu'il vit, va lutter pour l'éloigner jusqu'au moment où elle viendra trop près de lui…

 

Ce roman est une anti-romance, n'y cherchez pas de beaux discours avec des sentiments parfumés à la guimauve, ici vous ne trouverez que du brut, du vulgaire et du voyeurisme. Le regard que Layla pose sur les autres et surtout sur elle-même est poignant, elle s'est retrouvée seule face à cet amour puissant et n'a pas su gérer, elle culpabilise et voit en Thomas une façon de se racheter.

 

J'ai été très touchée par le personnage de Layla, elle est limite du dédoublement de personnalité, elle donne une voix à son cœur qui parle de Thomas de la même manière que Gollum parle de l'anneau sacré, c'est flippant. Elle est prête à tout pour le guérir, comme si à travers lui elle pouvait trouver comment soigner son propre cœur ! Elle va tout lui donner jusqu'à s'oublier en route.

 

Je ne suis pas arrivée à déterminer si Thomas est un opportuniste ou un type paumé dans son histoire de couple qui va trouver un palliatif dans sa relation avec Layla. Son côté égocentrique m'a un peu agacée : après tout ce qu'il vit est le résultat de sa conduite passée et même s'il tente de se rattraper, se taper une de ses étudiantes n'est pas la solution la plus maline. Il a la possibilité de la virer de son cours mais ne le fait pas, il pourrait l'empêcher d'accéder à son bureau mais la laisse venir, ses discours sont en opposition avec ses actes.

 

Cette histoire excessive se dévore sans s'arrêter, l'auteure m'a embarquée avec elle, je n'ai pas eu le choix : il fallait que j'aille au bout de ce livre. Juste un bémol : la fin qui me semble en rupture avec le restant du livre… De toute façon une lecture qui ne laisse pas indifférent.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×