Black Blade T2 : Cœur noirci - Jennifer Estep

Cœur noirci: Black Blade, T2 par [Jennifer Estep, Annabelle Blangier]

Résumé :

 

En tant que voleuse, l’ombre est mon alliée. Évoluer en pleine lumière ? Très peu pour moi. Mais la matriarche de la Famille Sinclair, qui est aussi ma patronne, n’est pas de cet avis. Elle m’oblige à participer au Tournoi des Lames, au vu et au su de tous... Impossible de ne pas m’exposer.

D’après Devon, ce garçon un peu trop sexy pour ma santé mentale, celui que je dois protéger, j’ai des chances de gagner. Super... Autant braquer un projecteur sur moi.

Et puis, les concurrents sont victimes de mystérieux « accidents ». Le danger se rapproche.

Quelqu’un est prêt à tout pour gagner. Même à tuer.

Et comme si ça ne suffisait pas, Victor Draconi complote contre Devon et des créatures de Cloudburst Falls sont assassinées. Une promenade de santé.

Parce que c’est bien connu, les monstres ne sont pas ceux que l’on croit...

 

 

 

L'avis de Danilomzb :

 

Un grand merci à notre partenaire Alter Real pour ce service presse.

Une nouvelle épreuve pour Lila, elle va devoir participer au Tournoi des Lames et affronter les meilleurs combattants des familles. Pendant ce temps, quelqu’un ou quelque chose s’attaque aux monstres en les mutilant affreusement. Si on ajoute à cela la menace de Victor Draconi qui veut dominer les autres familles, cette période n’est pas facile pour elle.

 

On découvre dans ce deuxième tome une Lila qui va percer un peu plus le mystère de ses origines, cette histoire que sa mère ne lui a jamais racontée. Et puis malgré son obstination à ne pas s’attacher, les liens avec la famille Sinclair et le beau Devon se tissent, il semble difficile de pouvoir rester seule dans son coin en attendant la fin de son contrat.

Jennifer Estep poursuit la description de ce monde complexe, dans lequel les personnages semblent dénués d’empathie envers les autres et particulièrement cruels. Autour de Lila, les amitiés se tissent et parfois un peu plus. J’aime bien ce personnage, elle tente de garder du recul par rapport aux gens et de conserver son personnage de voleuse sans morale, mais ça ne fonctionne pas bien, elle cache un cœur derrière cette façade.

 

J’ai beau trouver énormément de similitudes avec la série l’exécutrice, dont Lila pourrait être la petite sœur cachée, et penser que c’est une lecture limite ado, pourtant je trouve ce roman sympa. Grâce au talent de Jennifer Estep en grande partie, mais aussi à cette ambiance d’une ville en forme de parc d’attraction géant avec véritables monstres humains ou pas ! C’est de la fantasy sans romance sexy, et alors ? Ça me va bien aussi.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire