Borderline melody : May - Ena L

Borderline melody: May par [Ena L]

Résumé :

Le groupe de rock, Blind Melody cartonne désormais partout dans le monde. Un succès régulièrement entaché par les scandales de sexe, drogue, alcool, violence… Les membres du groupe sont hors de contrôle, et en particulier May Harrington, la chanteuse et guitariste.

À l’aube de la tournée internationale la plus importante de leur carrière, le patron de la maison de disque décide de confier le groupe à son gendre, Devlin Young. Parachuté manager contre son gré, Devlin sait qu’il joue son avenir sur ces six mois de tournée, à suivre des musiciens incontrôlables et insupportables. Et comme si la tâche n’était pas suffisamment ardue, il se trouve que Devlin n’en est pas à sa première rencontre avec May.

Un morceau de passé commun qu’il aurait souhaité enterrer à tout jamais.

L'avis de Danilomzb :

Je remercie l'auteure pour sa confiance.

May est une coquille vide, ce qu’elle a vécu l’a vidée de toute sensation et cela elle le recherche désespérément dans ses excès, pour avoir l’impression d’exister.

Devlin est parfait en tout : dans son rôle de fils, d’étudiant, de sportif, d’ami, de petit ami, il est toujours là où on l’attend.

Leur rencontre va être explosive : May va provoquer Devlin pour qu’il sorte de son personnage de gentil garçon, elle veut le voir lui, pas un avatar poli, le vrai Devlin. Elle déteste ce qu’il lui fait ressentir tout en ne pouvant pas s’en passer et c’est cette ambivalence qui va les détruire.

Au début, elle veut voir ce qui se cache sous cet aspect polissé, ensuite elle comprend qu'il est son double positif. Il lui redonne le goût de vivre, c'est à ce moment qu'elle commence à avoir peur.

5 ans plus tard, ils se retrouvent et leur monde va imploser de nouveau.

2ème tome de l’histoire des Blind Melody, Ena L continue d'enfoncer les portes d’un univers borderline.

C’est vrai que May peut être horripilante dans son « rien à foutre de rien » mais elle a su toucher mon cœur. Le "sex and drugs and rock and roll" qu’elle pousse à l’extrême est une fuite en avant, personne ne devrait s’imposer une telle punition, car dans  cette histoire le méchant n’est peut-être pas celui qu’on croit…

Devlin est un homme séduisant, mais la perfection c'est très surfait et May va agir comme un révélateur sur lui, que cache-t-il sous son veston de gendre idéal ?

Ena L joue avec ses personnages au rythme d’une playlist pointue, illustrant parfaitement chaque événement. Elle synthétise sur ce groupe toutes les attitudes choquantes du rock, j’y ai retrouvé un melting-pot des scandales de mes idoles (ou pas…) passées et actuelles. Bowie disait : « les gens aiment voir souffrir leurs héros », avec elle attendez-vous au pire !

Si vous avez lu "Not a fuckin' romance", vous reconnaitrez en May la réincarnation féminine de Také. Les mettre en présence l'un de l'autre c'est risquer l'anéantissement de la civilisation actuelle !

Un énorme coup de cœur pour ce roman, pour May et Devlin et pour cette auteure qui se renouvelle encore une fois.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire