Gagner n'est pas jouer - Harlan Coben

Résumé :

 

Un vieil homme sauvagement assassiné à New York. À ses côtés, une toile de maître et une valise portant les inscriptions WHL III.

Windsor Horne Lockwood III.

Win. Un privé aux méthodes très spéciales, héritier d'une influente famille américaine.

Quel lien entre ce crime abject et les Lockwood ?

Le passé remonte.

Une jeune fille séquestrée dans la " Cabane de la terreur ".

Un groupe d'ados illuminés devenus terroristes.

Une spirale de colère, de haine, de vengeance que rien ne semble pouvoir arrêter.

L'heure est venue pour Win de faire sa propre justice.

 

 

 

L'avis de Danilomzb :

 

Un grand merci aux éditions Belfond et à Netgalley pour ce service presse.

Quand des policiers découvrent le corps d’un homme dans un appartement de standing, envahi de différents objets rassemblés de manière compulsive, ils ne s’attendent pas à trouver au mur un authentique Vermeer. Le  tableau a été volé à la famille de Win (Windsor Horne Lockwood III),  il y a plus de 20 ans avec une autre toile. Ils y a aussi une valise portant les armoiries familiales et les initiales de Win…

 

Cela suffit pour que ce dernier se lance dans une enquête sur les traces d’un groupe de terroristes disparus, de jeunes filles violentées et jamais retrouvées, le tout baignant dans les secrets de famille.

 

Win est un personnage dans tous les sens du terme, meilleur ami de Myron Bolitar le héros préféré de l’auteur, c’est un homme immensément riche, issu d’une famille aristocratique mais qui cache des pulsions violentes, très violentes. Homme complexe, sorte de redresseur de torts à la Batman, il sort la nuit pour punir ceux qu’il estime être mauvais. C’est aussi un type extrêmement agaçant, prétentieux, imbu de lui-même et paradoxalement d’une fidélité absolue à ceux qu’il désigne comme faisant partie de sa famille.

 

Il est intéressant de voir qu’il est capable du meilleur comme du pire : le dandy millionnaire peut perdre contenance devant celle qui est sa fille. Il est sauvé par ses amis, ses proches qui savent le faire revenir sur terre quand il va trop loin et cette jeune femme, qu’il apprend à connaître, est très forte à ce jeu.

Je rêve depuis mon premier livre faisant mention de son personnage de le voir tomber de son piédestal et s’engager sentimentalement autrement qu’en amitié, qu’une femme lui fasse mordre un peu la poussière, si c’est sa fille je prends aussi !

L’écriture de l’auteur est toujours un plaisir, il mêle humour et intrigue avec habilité. J’aime sa façon de me manipuler pour que j’atterrisse bien loin de la piste du début. Aussitôt ouvert, aussitôt terminé : la qualité est toujours présente, je ne m’en lasse pas !

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×