Là où tu te perdras T4 - Ena L

Là où tu renaîtras: Là où tu te perdras, T4 par [Ena L.]

 

 

Résumé :

 

Quand Aria croise par hasard son fantasme d’adolescente, c’est tout un bastion de sentiments forts et de souvenirs qui lui reviennent. Elle retombe aussitôt sous son charme. Mais derrière le masque de clown et le beau sourire du lieutenant McCarthy, il y a un passé sombre, et un présent tout aussi trouble. Qui est-il vraiment ? Et surtout, qui cherche-t-il à fuir ?

Une seule certitude pour Aria : Hugo l’insaisissable dissimule des secrets... mortels.

 

 

L’avis de Danilomzb :

 

Hugo est de retour de Somalie depuis quelques années, mais est-il vraiment revenu entier ? Il a laissé une belle partie de lui là bas et si Sharon et John semblent avancer malgré le poids des événements passés, lui stagne. Oh oui il est toujours le Hugo que l’on connait : souriant, plaisantant et prenant la vie à la légère. En vérité tout cela est une vaste fumisterie, il s’est égaré depuis son retour et même s'il semble maintenant sur un chemin plus simple, il est l’heure de payer pour tous ses délires passés !

 

Aria était parfaite : première en tout, école, équitation, danse, sur le point d’épouser un « homme comme il faut » pour sa famille. Elle a craqué, a tout abandonné pour refaire sa vie, aujourd’hui coach en boxe dans un centre d’accueil, elle aide aussi les SDF lors de ses tournées du soir. Seulement voilà, Aria avait un amour secret pendant ses études : Hugo celui-là même qu’elle recroise aujourd’hui…

 

Hugo est décidément l’homme que tout le monde aime, il suscite des passions débridées chez tous et toutes et lui… il s’en fout, pas qu’il soit méchant non juste il n’est attaché qu’à sa famille et ses frères et sœurs d’armes. Si vous avez lu la trilogie dont ce roman est le spin off, vous savez ce qu’ils ont tous vécu… avoir aimé ou été aimé par autant de détraqués ça vous fiche des doutes sur l’amour ! Et puis il faut se dévoiler alors qu’il est expert dans la dissimulation.

 

Ena L nous offre la conclusion de cette série militaire en offrant à Hugo et Aria une histoire difficile sur fond de psychopathes en tous genres, en même temps on reste dans le thème !

Je ne suis pas une fan des clowns tristes et pour le coup Hugo m’a mis un gros coup de blues, heureusement le couple Sharon/John avec des enfants m’a largement remonté le moral.

 

C’est d’ailleurs toute la base de mon goût immodéré des écrits d’Ena L  : sa capacité de me faire passer des larmes au rire avec cet humour plus de décalé, voir même franchement limite parfois. Ses personnages qui appartiennent à plusieurs groupes : les marrants sympas mais qui cachent des trucs, les tarés caustiques mais violents, les bisounours capables d’aimer à fond sans barrière et enfin les dysfonctionnels hors catégorie (définitivement les plus drôles).

 

Hugo est un marrant/sympa largué et Aria une bisounours éperdue, bienvenue dans le monde décalé d’Ena L, moi j’ai encore adoré !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire