Les chroniques oubliées d'Hypérion T2 - Lina Déranor

Les Chroniques oubliées d'Hypérion - Les Chroniques oubliées d'Hypérion, T2 - 1

 

 

L'avis de Danilomzb :

 

Le premier tome s’est terminé sur une fin surprenante (#auteurssadiques) et énormément d’interrogations. La suite aussi : on retrouve nos héros, prisonniers du navire du célèbre «capitaine glaçon », avec un statut pas clair du tout. Tout le monde cherche à atteindre le cinquième continent, vont-ils y parvenir et que vont-ils y découvrir…

 

Maxine, même éprouvée par le voyage, et incapable d’expliquer ce qui s’est passé avant qu’elle embarque sur le bateau en route pour on ne sait où, reste la guerrière du premier tome. Elle est fière et ne se laissera pas dominer par qui que ce soit, Soën, Arsène, les dirigeants de Borealis, ses étranges pouvoirs… rien ni personne ne pourra briser sa personnalité. Mais c’est oublier le pouvoir d’un organe ignoré : son cœur et il est temps qu’elle l’écoute, peut-être même guidée par des esprits bien particuliers.

Je l’ai détesté dans le tome 1, mais je dois bien avouer que ce deuxième tome laisse entrevoir un personnage coincé par les circonstances et son héritage. Arsène est un homme d’honneur, digne, froid et un dominant, il tient cela de l’éducation rigoriste de son père, mais celui qui se cache derrière ce personnage de glace est-il réellement acquis à la cause et aux méthodes de son empereur ? Difficile pour lui de faire le tri entre ce qu’il ne veut pas et ce qu’il veut réellement, encore faudrait-il ne pas perdre de temps…

Que dire de la plume de Lina Déranor ? Elle m’a entraînée avec elle dans ses aventures, je me suis retrouvée sur le pont de ce navire, dans la cale avec les prisonniers, sur les terres de ce continent perdu, et accompagnée de ces esprits curieux. On devine, derrière ses mots, son goût pour les aventures sur les mers, les grands voiliers mais aussi la magie insufflée dans son histoire. Elle excelle à donner le rythme juste parfait entre rebondissements, moments de réflexion et dialogues. Les quelques 500 pages ont défilé vitesse grand V sans que je ressente le besoin de faire une pause, pire j’étais en apnée permanente dans l’attente de la suite…

 

En bref, c’est un deuxième tome parfait, avec une montée en puissance de l’intrigue, des personnages attirants dans leur complexité et ces oiseaux ! C’est confirmé : je suis fan de l’auteure et de ses chroniques (et des couvertures aussi), coup de cœur pour ce second opus <3 que je vous recommande. J’attends impatiemment le troisième tome à paraître en février prochain.

 

 

Résumé :

 

Un bruissement d’ailes, un cri strident puis… le néant. Embarqués à bord du Redoutable, Maxine, Gustavio, Soën et Abélard retrouvent le commandant et prince héritier Arsène de Valfort. La tension, les rancœurs et les rapports de force sont de mise entre l’équipage Agadorien et les prisonniers Hypériens.

Néanmoins, la cohabitation doit l’emporter : ce long voyage permettra peut-être d’atteindre le cinquième continent, lieu mystérieux qui semble détenir des réponses déterminantes pour l’avenir des quatre nations… et de Maxine.

 

La jeune femme développe des capacités étranges dont elle ignore la provenance, devra rester vigilante face à la magie et les rapaces qui ne sont jamais très loin d’elle… Au gré des tempêtes, des relations diplomatiques tumultueuses, des attaques de monstres marins et de pirates… l’expédition s’annonce difficile.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire