Les gardiens d'Apophis 3 : Apocalypse - R.B. Devaux

Les Gardiens d'Apophis Tome 3: Apocalypse par [R.B Devaux]

 

 

Résumé :

 

Depuis qu’Alanna a retrouvé la mémoire, les pièces manquantes de son passé se sont assemblées apportant leur lot de révélations. Au milieu du tumulte de ses souvenirs, l’avenir de la jeune femme s’annonce pourtant de plus en plus sombre.

Sehen continue inexorablement son œuvre, conduisant l’humanité vers sa fin. La prophétie sombre est proche de se réaliser et Alanna est prête à tous les sacrifices pour protéger ceux qu’elle aime.

 

Alors que l’ombre de l’apocalypse s’étend sur le monde, la jeune femme reste aveugle au piège qui se referme sur elle.

 

 

L’avis de Danilomzb :

 

Alanna a résisté à l’attaque du nid par les hordes de Sehen, aidée par Hatori. C’est l’heure des révélations et de la vérité, le voile sur la mémoire d’Alanna va s’évanouir et elle va retrouver tous ses souvenirs…

 

Après quelques « mises au point » épiques, la réalité va de nouveau plonger Alanna et ses proches dans une guerre redoutable contre les armées de zombies de Sehen. Le combat reprend et l’unique but d’Alanna sera de protéger ceux qu’elle aime.

 

J’attendais ce troisième tome avec impatience et je n’ai pas été déçu, Alanna est de retour en pleine forme ! Les sarcasmes et les répliques pleines d’humour, son côté décalé dans les combats et ses sentiments si profondément enracinés en elle.

 

Ce tome fait la part belle aux sentiments, sans pour autant vous dévoiler quoi que ce soit je peux vous dire que vous allez découvrir son passé oublié et que cela vous apportera pas mal de réponses.

 

Bien que présents, les autres personnages : Brennan, Alastair, Alisha, Dorian, Raphaël…., ne sont pas au centre de ce tome, ici R.B. Devaux nous parle d’amour, de passé et d’apocalypse. Je dois avouer que sur ce dernier point, elle n’y va pas de main morte, imaginez vous un mix de The Walking Dead et de Je suis une légende avec une pointe de Terminator, c’est sanglant et désespérant un monde de zombie !

 

Je crois avoir trouvé (au bout du 3ème tome… suis lente) ce qui me plait autant dans son écriture, je m’aperçois qu’à l’opposé des livres de fantasy que j’ai déjà lus, R.B. Devaux, en mêlant la mythologie égyptienne à ses romans, réussit à mettre au même niveau les références qu’elle imagine.

 

En clair : quand elle parle des lois des Aels, des Animae, des vampires ou des Primus, c’est comme si cela faisait partie du programme de 6eme sur la mythologie que nous avons intégré depuis longtemps. Elle aligne son imaginaire sur celui de l’Egypte ancienne et c’est d’un naturel confondant, rien de me semble surfait ou exagéré : quel talent !

 

Maintenant il me faut parler de ce côté sadique qui va vous faire hurler sur la fin de ce tome et trépigner d’avoir le 4ème tome en main… j’espère que cela ne vous empêchera pas d’aimer ce roman, moi je lui pardonne car celui-ci est un gros coup de cœur <3.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire