Créer un site internet

Nous serons les derniers - E.C.M.

Nous serons les derniers par [E.C.M., Luposlipaphobya]

Résumé :

Si vous deviez vivre la fin du monde… Si vous deviez perdre en une seule nuit tous vos repères ainsi que vos proches, qui choisiriez-vous pour se tenir à vos côtés ?

Imaginez. Imaginez…

Max, 18 ans, et Camille, 16 ans, n’ont pas eu à se poser la question. En quelques heures, leur monde a basculé. Pas d’apocalypse, pas de zombies. Non, rien de tout cela. Juste la solitude, la mer immense, et la confiance qu’on accorde à l’autre pour avancer malgré les embûches, malgré les blessures infligées par la vie.

Dans ce futur proche, si semblable à notre quotidien, les deux adolescents vont devoir réapprendre à vivre, avant même de penser à survivre.

L'avis de Danilomzb :

Je ne sais pas si je dois remercier l'auteure car, quand elle m'a confiée son service presse, c'était avec la mention explicite : "je vais briser ton p'tit cœur" et je dois avouer que de sa part, après le tome 1 de Fanal, je m'attendais au pire…

Alors voilà, imaginez un lever de soleil sur le bord de la plage, la mer, le soleil, le garçon à côté de vous et … ce silence, celui qui annonce une mauvaise nouvelle, de celle qu'on entend aux informations mondiales depuis quelques temps.

C'est fait, on y est, plus personne ne répond et c'était presque un "can you hear me Major Tom ?" pour moi à ce moment précis de la lecture. Puis avec le talent qui est le sien, l'auteure m'a emportée bien loin de la civilisation, dans un monde au bord de la faillite, qui pourrait se réinventer à la seule lueur des sentiments de deux adolescents abandonnés.

C'est du grand art et oui mon p'tit cœur s'est brisé, mais qu'elle est douée cette dame qui n'a que des initiales à nous proposer. Je ne sais pas dans quoi il faut classer ce livre : science-fiction c'est sûr, dystopie pourquoi pas, mais ici pas de combat, ni de méchant puisqu'il n'y a plus personne.

J'ai adoré, le thème, le style, les personnages tellement attachants, l'humour, et que dire de cette couverture fabuleuse ? S'il me reste une interrogation, c'est déterminer la morale de cette histoire… et s'il n'y en avait qu'une : l'amour peut-être ? Ou pas … et si on s'en foutait, on pourrait ne garder que cette poésie posée sur un coin de plage un matin pas comme les autres.

Parfois on ouvre un livre sans savoir ce qu'il va nous arriver, pour celui-ci c'est : merci Emilie pour cet énorme coup de "mon p'tit" cœur <3

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire