Nuit sombre et sacrée - Michael Connelly

Nuit sombre et sacrée : GF (Harry Bosch t. 24) par [Michael Connelly]

Résumé :

En revenant au commissariat d’Hollywood après une mission de son quart de nuit, l’inspectrice Renée Ballard tombe sur un inconnu en train de fouiller dans les meubles à dossiers. L’homme, elle l’apprend, est un certain Harry Bosch, un ancien des Homicides du LAPD qui a repris du service au commissariat de San Fernando, où il travaille sur une affaire qui le ronge depuis des années. D’abord sceptique, Ballard le chasse puis, intriguée, ouvre le dossier qu’il feuilletait… et décide de l’aider.

La mort de Daisy Clayton, une fugueuse de quinze ans kidnappée, assassinée, puis jetée dans une benne à ordures, a, c’est vrai, de quoi susciter toute son empathie et sa colère. Retrouver l’individu qui a perpétré ce crime abominable devient vite la mission commune de deux inspecteurs aux caractères bien trempés et qui, peu commodes, ne s’en laissent pas conter par les ruses de l’un et de l’autre pour parvenir à leurs fins.  

L’avis de Danilomzb :

 

Merci aux éditions Calmann-Levy et à Netgalley pour ce service presse.

Il y a peu, Michael Connelly nous a fait découvrir une nouvelle héroïne, Renée Ballard, dans En attendant le jour. Dans ce dernier roman, il va la faire croiser le très célèbre Harry Bosch.

Renée est une inspectrice reléguée au « quart de nuit » à la suite d'une plainte pour harcèlement sexuel contre son supérieur dans laquelle elle a perdu la bataille. Loin d’y voir la perte de prestige, elle y effectue un travail de valeur qui lui laisse le temps de tenter de résoudre des enquêtes parallèles.

Harry Bosch finit sa carrière dans la réserve au commissariat de San Fernando et continue de creuser les cas nos résolus qu’il croise.

L’auteur aime à  faire se rencontrer régulièrement ses héros comme précédemment avec le demi-frère d’Harry, Mickey Haller. Cette fois pas le lien de parenté entre eux, mais une même volonté d’aller jusqu’au bout pour rendre hommage aux victimes.

Harry, on le sent bien, arrive au bout d’une vie professionnelle bien remplie et cette fois il va falloir qu’il regarde en face la question de sa fin de carrière. Renée démarre, ce n’est pas une débutante, elle commence à bien connaître tous les rouages et sait ce qu’elle ne veut pas être. Solitaire, victime comme Harry d’un drame familial très jeune, elle pourrait être son alter ego féminin.

Alors je sais que beaucoup de lecteurs trouvent que l’auteur utilise encore une fois une trame de roman trop usitée et un héros essoufflé, mais moi je lui reste fidèle. Ses talents d’écriture sont là et raconter plusieurs enquêtes en même temps fait que je ne me lasse jamais de ses livres. Dans ce dernier, un cold case bien sordide, pour lequel ils vont unir leurs forces, alterne avec les cas plus ou moins désespérés traités par Renée dans ses nuits de travail.

J’ai aimé cette histoire et je table sur une prise de profondeur du personnage de Renée Ballard, pour assurer la relève dans les prochains romans mais pas encore de retraite pour Harry Bosch car il reste mon héros préféré !!

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire