Plume - Olivia Wildenstein

Plume t1

 

 

Résumé :

 

Il ne lui reste plus qu'un mois pour gagner les plumes qu'il lui manque quand Leigh, âgée de vingt ans, embarque pour Paris, où elle doit rencontrer son tout dernier projet, Jarod Adler, vingt-cinq ans, chef de la mafia parisienne et pécheur de la pire espèce... un Triple. 

 

Si Leigh parvient à convaincre Jarod d'accomplir une seule bonne action, elle a une chance de gagner cent plumes, plus qu'il n'en faut pour compléter ses ailes et accéder à Elysium, la terre des anges. 

 

 

L’avis de Danilomzb :

 

Merci à l'auteure et à Netgalley pour ce service presse.

 

Leigh est une « plumable » c’est à dire un ange en devenir, il lui manque des plumes pour atteindre Elysium mais elle a encore quelques mois pour réaliser son rêve. Sauf qu’elle croise le Seraph Asher, un des 7 dirigeants de la terre des Anges et qu’il veut trouver sa compagne dans le délai d’un mois…

 

Alors, Leigh va choisir une mission quasiment impossible, faire changer un « triple » pour gagner les plumes nécessaires à son ascension, en une seule mission.

 

Le triple c’est Jarod, parrain de la mafia parisienne et déjà perdu à seulement 25 ans. Il va tout faire pour l’éviter, elle va le harceler puis le charmer et des sentiments interdits vont naître entre eux les conduisant à une perte certaine de leur âme.

 

J’ai choisi ce livre par hasard, attirée par le thème et la couverture. J’avais envie de fantasy différente et l’idée de l’histoire sur les anges me plaisait. Quelle claque, j’ai adoré cette idée de plumes à gagner qui déterminent l’avenir des plumables et cet imbroglio de règles et de lois qui régissent le sort des âmes.

 

Leigh m’a émue dans son désir de bien faire, de changer son monde pour qu’il soit plus juste notamment pour des hybrides comme son amie Céleste.

 

Jarod m’a charmée, par son côté sombre et torturé et ses sentiments si puissants qui le poussent à protéger Leigh à tout prix.

 

Cela ressemble au paradis face à l’enfer qui verrait naître la passion d’un Roméo pour une Juliette. Alors qui est le plus en tort : celui qui a fait du mal mais tente de se racheter ou celui qui édicte des lois qui renient la rédemption ? Personne ne statue, ni Dieu ni Diable, juste un monde figé dans son dogme.

 

Olivia Wildenstein surfe sur les définitions du bien et du mal en nous offrant une superbe histoire d’amour et, dark romance oblige, l’amour parfois ça détruit. On découvre chacun des personnages dans leur complexité parfois dans leur duplicité car aucun n’est épargné par l’auteure.

 

J’attends maintenant avec impatience la suite à venir en juin prochain, ce sera l’histoire de Céleste, elle me semble déjà à la hauteur de ce prénom évoquant le ciel et ses mystères.

 

En attendant je vous recommande chaudement ce premier tome qui par son style parfait et son originalité est déjà un coup de cœur pour moi <3

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire