Rumeurs d'un village Tome 2 - Marylène Pion

Résumé :

 

Québec 1944. Sauvagement battu par ses codétenus, Friedrich Schreiber est retrouvé gisant à moitié mort. Sensible au triste sort de son employé, Ignace insiste pour le recueillir sous son toit le temps de sa convalescence. Par crainte de représailles, le blessé refuse de dénoncer ses agresseurs, qui constituent pourtant une menace grandissante pour les villageois. Ces derniers se montrent d'ailleurs méfiants à l'égard de cet étranger qui loge maintenant au coeur du village. L'hospitalité d'Ignace agace aussi sa fille Elise, contrainte de cohabiter avec cet allemand. Pourtant, ces deux-là vont apprendre à se connaître...Mais la fin de la guerre semble imminente, et c'est l'heure des choix pour Friedrich : entre une patrie en ruines où l'attend une parente et un pays d'accueil aux promesses attrayantes, le choix s'annonce déchirant...

 

 

L'avis de Danilomzb :

 

Un grand merci aux éditions MonPoche pour ce service presse.

 

On retrouve dans ce deuxième tome, un Friedrich diminué après l'attaque qui l'a laissé quasiment mort. C'est grâce à Charles-Henri, pourtant pas son meilleur ami, qu'il a pu être sauvé. Sa convalescence va se dérouler dans le magasin général d'Ignace et de sa fille Elise.

 

Elise continue de se bagarrer avec son père Ignace pour qu'il accepte le fait qu'elle est tout aussi capable de diriger le magasin qu'un homme, et en particulier son frère quand il rentrera de son camp de prisonnier.

 

Le temps passe, l'inquiétude sur la situation mondiale perdure, peu à peu les liens se créent entre Elise et Friedrich. Mais il y a toujours le risque qu'il soit renvoyé au camp où sa vie est en danger, et puis la guerre évolue plutôt mal côté Allemands alors que se passera-t-il pour lui en cas de victoire des alliés ?

 

Beaucoup de questions dans ce deuxième tome qui va voir Friedrich affronter la méfiance des villageois, car il reste toujours l'ennemi, même s'il fait de son mieux pour se faire accepter. L'avenir est bien sombre, lui qui tentait d'éviter un engagement idéologique trop prononcé se fait maintenant taxer de nazi à tout va. Enfin son attachement à Elise et à son père Ignace est évident, ceci ne signifie pas pour autant faire réellement partie de la famille !

 

Ce deuxième tome fait la part belle aux sentiments naissants entre nos deux héros. J'ai beaucoup aimé le caractère affirmé d'Elise face à son père et la façon très diplomate de Friedrich de la soutenir. Ignace reste mon personnage préféré, bougon, têtu, fier et en même temps ouvert et capable de reconnaître ses erreurs. Il sait faire amende honorable aussitôt, avec ce phrasé plein d'expressions typiques et d'un humour bienveillant.


Je ne vous spoilerai pas la fin, il faudra la lire vous même. Moi je suis contente d'avoir découvert cette partie de l'histoire de la seconde guerre mondiale que j'ignorais, sous la plume légère et vive d'une auteure que je vous recommande vivement.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×