La diseuse de mort - Christelle Da Cruz

L'avis de Danilomzb :

Dionne est la gardienne du cimetière de Montmartre, dans un Paris dévasté par une guerre terrible. Le monde a vu des créatures surnaturelles prendre le dessus sur les humains, et elle se bat toutes mes nuits contre des monstres. Une nuit pas comme les autres, elle va hériter d’un pouvoir effrayant : voir la mort des personnes qu’elle touche et elle devient la proie des méchants. Pour la défendre, il ne reste plus qu’un maître vampire, Lachlann, qui déteste les humains…

Dionne est une héroïne qui n’a pas froid aux yeux, elle se balade avec deux fusils et n’hésite jamais à s’en servir. Elle a une relation passionnée avec sa chienne Lord, est amie avec une vampire et une succube, traine une réputation de « nerveuse de la gâchette » et affiche un caractère plutôt affirmé. Exactement le genre de personnage que j’adore, pas facile pour elle de communiquer avec Lachlann, rien à faire de son côté dominant et menaçant, elle ne va pas se laisser faire. Quand bien même elle a peur, pas grave elle affronte.

Cette fantasy se déroule en France, c’est assez rare pour être apprécié et appréciable. Un Paris défoncé, sombre, impressionnant et inquiétant, dans lequel on rencontre beaucoup d’êtres étranges. Les combats sont sanglants et les tortures courantes. Moi qui ne suis habituellement pas très fan des vampires, j’ai trouvé ceux-là sans concession, ils ne tentent pas de séduire, ne cachent pas leur nature dominante, cela les rend beaucoup plus intéressants.

Quant aux loups garous et aux mages, ils ne sont pas présentés sous leur meilleur jour. Tout ce petit monde s’agite dans une lutte de pouvoir pas très claire. En tout cas coté surnaturels, pas vraiment de gentils. Pour les humains, en minorité, tout est résumé dans cette phrase : «Mais ça, c’était avant que l’humanité se retrouve désœuvrée, mal informée et apeurée à l’idée de se faire bouffer par son voisin ».

Beaucoup de choses intéressantes dans ce roman, notamment la plume de l’auteure, plutôt tranchante et sans concession et dotée d’un humour caustique. Elle n’a pas cherché l’originalité mais a travaillé une ambiance dans laquelle la noirceur domine et c’est clairement réussi. J’ai également appris un nouveau mot : « callipyge », la définition est… sympathique !

En bref, un roman qui m’a interpellée et un peu envoutée je l’avoue, je suis certaine d’aller très vite regarder du côté des autres écrits de Christelle Da Cruz tellement celui-ci m’a parlé. Je vous recommande fortement ce récit.

 

Résumé :

Dans une France dévastée par la troisième guerre mondiale et l'apocalypse magique qui a suivi, Dionne règne sur le cimetière de Montmartre, dont elle est la gardienne. Accompagnée de son fusil et de sa chienne, ses journées ainsi que ses nuits sont rythmées par la traque de pilleurs et le bon temps passé avec ses deux seules amies, vampire et succube de leur état.

Sa vie bascule le jour où elle rentre en contact avec de curieux artefacts lors du pillage d'une tombe. Le lendemain, elle se réveille dotée d'un pouvoir terrifiant : elle peut voir la manière dont vont mourir les personnes qui la touchent.

Hélas, ses ennuis ne s'arrêtent pas là. Des tas de loups-garous renégats semblent tout à coup s'intéresser à elle. Astrid, son amie vampire, met alors tout en œuvre pour essayer de la protéger, quitte à forcer la main de son créateur, Lachlann.

C'est ainsi que Dionne et son « don » se retrouvent sous l'égide d'un puissant vampire. Cette alliance inattendue va se révéler plus compliquée que prévu. Lachlann exècre la race humaine et Dionne, avec ses réparties cinglantes, n’est pas du genre à obéir sans rechigner. Malgré tout, elle n’a pas le choix. Si elle veut survivre, elle doit s’associer à ce vampire au charme magnétique.

Car les ennemis sont partout...

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Liz

    1 Liz Le 19/02/2024

    J'ai adoré aussi !!! Un vrai régal. L'univers fantastique est original et immersif, les personnages sont canons, l'humour est délicieux !

Ajouter un commentaire

Anti-spam