Créer un site internet

Ecce Homo - Ingrid Aubry

Ecce Homo par [Ingrid Aubry]

 

 

Résumé :

Février 2052, un avion supposé infaillible s’écrase dans les Alpes, tuant Alice de Boisfort, la patronne d’une des plus grosses sociétés de robotique. Deux ans auparavant, Mark, son mari, équipe une androïde d’un programme criminel afin de s’emparer d’un marché juteux…

Dans ce monde trop parfait, on ne craint plus vraiment la guerre ni le terrorisme et le travail est devenu optionnel depuis que la productivité et la prospérité sont assurées par de sages robots. Ces derniers se retrouvent d’ailleurs partout : dans les restaurants, les bars, les entreprises, même à la maison… Mais l’intelligence artificielle ne risque-t-elle pas de devenir trop forte pour l’homme ? A? moins que ce ne soit l’homme qui reste définitivement trop faible… 

L'avis de Danilomzb :

Merci aux Editions Librinova et à Netgalley pour ce service presse.

En 2050, la présence des robots s'est accentuée permettant aux humains une vie plus paisible consacrée pour beaucoup essentiellement aux loisirs. Mais voilà rien n'est jamais parfait et une modification sur une androïde va changer la donne, et si l'intelligence artificielle venait à dominer le monde…

Ce roman suit la vision d'Asimov quant à la place que pourraient occuper les robots dans notre société, mais là où ce précurseur n'y voyait que bienveillance, notamment grâce aux fameuses 3 lois qui portent son nom, l'auteure nous livre une version démoniaque de l'intelligence artificielle plus proche de la version film de I, Robot que de la nouvelle d'Asimov : Le robot qui rêvait.

Ce postulat me va bien dans la mesure où une résistance humaine tente d'enrayer le conflit et ce sera le cas dans ce roman, avec une intrigue assez dense et bien construite. 

Cela aurait pu être une lecture passionnante mais je n'ai pas accroché aux personnages principaux, tout particulièrement à la personnalité d'Alice et à sa relation compliquée avec son "homme de compagnie" : trop de digressions sur la jeunesse d'Alice et sur son quotidien, cela m'a éloignée de l'intrigue. J'aurais préféré en savoir plus sur  le devenir des artistes remplacés par des robots par exemple.

La toute dernière partie est bien plus passionnante et aurait, à mon avis, mérité une place plus importante. La plume de l'auteure est très agréable et les touches d'humour bien présentes. Sans doute des lecteurs moins branchés science-fiction que moi trouveront ce roman plus à leur goût.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire