Créer un site internet

Le prince sarmate - Théo Lemattre

Le prince Sarmate par [Théo Lemattre]

Résumé :

Ïa est une princesse scythe, une guerrière aussi déterminée qu’infatigable, au cœur d’un royaume en pleine déchéance. 

Dans le but de nouer une alliance qui pourrait redonner espoir à son peuple dans la guerre qu’il mène, elle est envoyée par son père, le roi, pour rencontrer le peuple Sarmate. 

Son représentant, le prince Azes, est aussi égocentrique que têtu. Leur premier entretien ne dure que très peu de temps et pourtant, à son terme, ils sont sûrs d’une chose : ils se détestent. 

Le problème, c’est que les rois des deux nations ne l’entendent pas de cette oreille. Bien décidés à nouer une alliance, ils ont déjà tout arrangé pour un mariage entre leurs enfants. Ïa et Azes vont devoir se partager le commandement d’une armée dans le but de défaire leurs ennemis. Pas simple, quand leurs caractères sont aussi explosifs… 

L’avis de Danilomzb :

Je tiens à remercier l'auteur pour avoir accepté le jeu de la double chronique et c'est moi qui commence !

Un prince sarmate face à une cheffe de guerre Scythe et tout part en vrille, hors de question pour l’un ou l’autre de céder, guerre d’usure entre ces deux-là qui ne sont pas du tout décidés à se dire oui, même sur ordre de leurs pères.

Comme ces derniers ne sont pas particulièrement cools quand on refuse leur volonté, Azes et Ïa décident de gagner la ville de Pella en défaisant les macédoniens : rentrer avec leurs richesses et cette victoire leur éviterait le mariage mais c’est sans compter sur les trahisons internes…

Romance historique ? J’ai eu un doute au point d'enquêter sur leur existence, il faut dire que Théo Lemattre a planté son décor au beau milieu de peuplades pour le moins méconnues ! Elles sont tellement exotiques, dans le vrai sens du terme, qu’avec un peu de magie on pourrait se croire dans de l’heroic fantasy, c’est dire le travail de recherche qu’il a effectué pour cette histoire.

J’ai bien aimé la personnalité du prince Azes, combattant rude mais digne, il n’est pas décidé à laisser le commandement à la princesse mais respecte ses qualités de guerrière. Ce sont d'ailleurs des peuples qui ne semblaient pas avoir de problème de sexisme.

Je suis un peu moins fan d’Ïa, son côté « je tape avant de parler » est un peu lassant mais elle se rattrape quand la bataille commence.

La romance est à l’image des deux héros : une lutte heureusement moins sanglante que celles qu'ils livrent contre leurs ennemis.

Le style de Théo Lemattre est agréable, souvent caustique et les pages défilent sans effort, un seul regret c'est un peu court…

 

 

L'Avis d'Evalya:

 

 

Merci à Théo Lemattre pour ce service presse.

Un style encore différent de d'habitude et c'est plutôt pas mal...

Le roman se lit vite, j'ai été happé dès les premières pages...

En ce qui concerne les personnages, autant j'ai aimé le prince Azes autant la princesse Ia m'a un poil agacée, de par son

vocabulaire déjà et cette façon qu'elle a de vouloir taper sur tout le monde, elle abuse un peu de son rang

un peu ça va...

Cependant à un moment elle remonte dans mon estime dans ses actions et son dévoilement de sentiments...

La plume est fluide, nous sommes en présence de personnages très forts de points de vue physique ou psychologique...

Surgissent des scènes torrides en parallèle des scènes de combat, je trouve qu'elles se reflètent, vous verrez pourquoi...

L'histoire est intéressante, les personnages sont à découvrir, il y a de l'action, des rebondissements...

Néanmoins ce n'est pas un de mes livres préférés de Théo.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×