Nana - Emile Zola

Nana

Résumé :

 

Dans les dernières années du Second Empire, quand Nana joue le rôle de Vénus au Théâtre des Variétés, son succès tient moins à son médiocre talent d’actrice qu’à la séduction de son corps nu, voilé d’une simple gaze. Elle aimante sur scène tous les regards comme elle attire chez elle tous les hommes : tentatrice solaire qui use de ses charmes pour mener une vie de luxure et de luxe, de paresse et de dépense.

Grâce à elle, c’est tout un monde que le romancier parvient à évoquer, toute une époque et tout un style de vie.

  

L'avis de Danilomzb :

 

Nana est une actrice médiocre qui se fait entretenir par les riches bourgeois qui assistent à ses pièces de théâtre, voguant de l’un à l’autre en essayant de séduire le plus riche.

 

Sous le second empire, les parisiens se dévergondent, c’est le règne des plaisirs et tout particulièrement celui de ces femmes qui se livrent à une « prostitution bourgeoise » qui semble ne déranger personne.

 

Tout au long de sa série des Rougon-Macquart, Emile Zola suit un fil conducteur : celui du naturaliste persuadé que les vices se transmettent dans les gènes et qu’on ne peut y échapper. Dans ce roman, il explore celui de la luxure en nous décrivant une bourgeoisie perdue.

 

Nana est un personnage curieux, elle est toute à la fois naïve et intéressée, oisive, dépensière, elle ne doute absolument pas de sa façon de vivre. Elle est capable de passer d’un amant à l’autre pour assurer ses revenus tout en conservant un amant de cœur.

 

Au lycée, j'avais dévoré la série entière gênée uniquement par ces descriptions parfois très longues, en relisant Nana j'ai cette fois apprécié cette foison de détails qui pour le coup n'étaient plus un problème. Ce n'est pas le livre le plus joyeux que l'on puisse lire mais il donne une juste ambiance d'une époque spéciale de l'histoire. A lire ou relire.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×