Vic Swanson T2 : A sens inverse - Alex Ferder

En sens inverse: Vic Swanson, T2 par [Alex Ferder]

Résumé :

 

Mon objectif : effacer de ma mémoire la trahison du tigre. Je passe mes journées avec Joshua, mon professeur de magie particulier qui m’enseigne avec passion tout ce qu’il sait pendant que je prends un malin plaisir à lui en faire voir de toutes les couleurs.

Mais évidemment, mon diable de tigre doit assister à une réunion au sommet, et devinez quoi ? Elle se tient dans l’école où je me terre depuis des semaines ! Que dire de nos retrouvailles ? Explosives ? À la hauteur de nos espérances ? En tout cas, elles sont de courte durée, plombées par le retour impromptu de Jarel dans nos vies.

Nous voilà dans de beaux draps ! Heureusement, je peux toujours compter sur mon équipe de Sensoriels pour voler à mon secours. Entre complot, trahison et rebondissement, ils ne seront pas de trop pour nous aider à combattre Jarel et son intention – complètement farfelue – de faire de moi sa compagne. Et puis quoi, encore !

Rejoindre une école de magie ? Une belle connerie ... Maintenant, il va falloir en sortir !

 

 

 

L'avis de Danilomzb :

 

Je ne vais pas manquer de remercier Alex Ferder pour m'avoir entraînée dans sa folie, même si elle a réduit drastiquement mon temps de sommeil.

 

Voilà que Vic, qui a quitté Semaj vite fait, se retrouve avec les mages qu'elle déteste tant, dans une école pour apprendre à maîtriser sa magie. A quel moment a-t-elle cru que et Semaj et Jarel allaient la laisser en paix (en même temps pour le 1er la paix était toute relative…) ?

 

Je vais aller chiper quelques citations, on commence direct par : "J'ai pour principe de dire qu'on peut toujours faire pire. Les paris sont ouverts". Les choses sont posées par Alex Ferder, clairement les choses ne vont pas s'arranger.

 

J'ai adoré la façon dont Vic parle des mages (dont elle fait partie, à la 3eme personne, comme s’ils n’étaient rien d’autre que des objets : le mage est comme ci, le mage fait cela etc… Elle a toujours un mal fou à réaliser qu’elle est un mage également, elle ne leur trouve aucune circonstance atténuante se sentant plus sensorielle, oubliant au passage que quand elle parle des sensoriels c’est pour évoquer leurs défauts.

 

Vic son truc c’est la provoc, encore et toujours, facile de déstabiliser les mages qui ne pratiquent pas ce type de réaction, avec Semaj c’est une autre paire de manches et là elle trouve un adversaire à sa taille.

 

Derrière toutes ces disputes on trouve deux êtres qui se tournent autour et si Semaj est cache sur ce qu’il éprouve, l’orpheline accro aux sensations flippe devant l’engagement.

 

Alex Ferder m’a de nouveau embarquée dans son délire, avec ce sens de la « réplique qui tue » qui la caractérise et qui me fait tellement rire. Je crois même qu’elle a réussi à me faire apprécier le personnage de Karl qui, malgré son côté lechouilleur pas très glamour, me semble plus humain, un peu plus « normal » que dans le tome précédent.

 

Si la citation de début posait le décor, la suivante donne un bon aperçu des relations entre Vic et Semaj pendant une bonne partie de ce tome : « Si on faisait surveiller une folle par un psychopathe, on ne partait tout de même pas dans les meilleures conditions ».  Avec une auteure sadique aux commandes, les choses pourront s’arranger ou pas… vous verrez ça en le lisant.

 

J’ai pesté (contre l’auteure entre autres), rigolé de pas mal de choses, retenu mon souffle, eu envie de distribuer quelques beignes, voir même des trucs plus définitifs en ce qui concerne une certaine assistante, fondu devant les réactions de Tigrou, eu des hauts le cœur grâce au maniaque de la langue et bien d’autres émotions. Alex Ferder confirme dans ce deuxième tome tout son talent et c’est encore un coup de cœur pour moi <3.

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Alex Ferder
  • 1. Alex Ferder | 30/10/2021
Merci merci merci pour ce retour de folie et désolée pour ton sommeil . Ecrire est une nécessité pour moi mais quand je vois ce genre de retour je suis ébahie (bouche grande ouverte et tout et tout) et un peu sonnée de voir que mes petits Sensoriels sont accueillis avec tellement d'amour (proportionnel à l'envie de punir l'auteur sadique). Merci à toi d'avoir pris le temps de le lire et de le chroniquer, tu et toutes les chroniqueuses êtes des artisantes merveilleuses des retours .

Ajouter un commentaire